L’identité numérique se défini, que l’on soit une personne physique ou morale, comme ce que nous sommes sur internet, notre image virtuelle, dématérialisée. Cette identité virtuelle se crée par le biais des réseaux sociaux, des blogs, des sites web de tous les genres, grâce auxquels nous pouvons donc être connu et avoir une présence en ligne.

L’identité numérique est-elle similaire à l’identité de la réalité ? C’est la question qui se pose la plupart du temps. En effet, les apparences sont parfois trompeuses, dans un sens comme dans l’autre, et le fait de croiser les sources est plus judicieux quand on cherche à définir l’identité numérique de quelqu’un ou de quelque chose. Ainsi, cette définition identité numérique nous permet déjà de comprendre la base de ce concept auquel nous participons et qui nous concerne tous ou presque.

Il existe cependant plusieurs types d’identités numériques, et ceux-ci répondent à différentes catégories d’informations, en fonction de la source et de l’auteur de celles-ci. Ces informations circulent aussi parfois à l’insu de leur propriétaire, et peuvent avoir une influence néfaste sur l’intégrité de la personne ou de l’entité correspondante.

On peut facilement créer trois catégories distinctes d’identité numérique correspondant à l’origines des sources différentes et aux informations divulgués :

L’identité déclarative

Ce type d’identité numérique correspond aux différentes informations qui ont été déclinées par la personne ou l’entité concernée, avec des renseignements variés, portant sur la nature de l’utilisateur, sur son état civil et sur d’autres éléments très objectifs.

L’identité agissante

L’identité agissante est déterminée par les différentes actions menées sur le web par l’utilisateur. Ainsi, on pourra analyser ce dernier en observant ses attitudes et ses habitudes sur Internet. Ces informations sont une vraie mine d’or pour certaines entreprises, qui utilisent des données de masse en tant que statistiques très instructives au niveau commercial.

L’identité calculée

Celle-ci résulte justement des différentes analyses menées à propos de cette identité agissante. Les conclusions permettent ainsi d’établir un profil de la personne ou de l’entité concernée.