Un bad buzz est un phénomène de buzz c’est-à-dire un phénomène de « bouche à oreille » négatif qui se déroule et s’amplifie sur Internet. Il altère la communication d’une entreprise, marque ou personne publique qui le subi ou le provoque. Le plus souvent, c’est une campagne marketing qui ne fonctionne pas comme prévue et qui subie la critique, les moqueries ou le détournement des internautes notamment sur les réseaux sociaux, où les bad buzz sont légion.

Sources de bad buzz

Une entreprise peut subir un bad buzz dans le cas d’un client très mécontent de la qualité d’un produit ou d’un service qui ira se plaindre sur les réseaux sociaux et ainsi potentiellement lancé une vague de mauvais avis d’autres clients lésés. A contrario il existe aussi des bad buzz intentionnels ou des bad buzz orchestrés dans le cadre d’une campagne de marketing viral.

Les sources de bad buzz sont nombreuses et variées. Elles peuvent provenir d’actions de marketing viral qui vont être détournées par les internautes ou encore d’une annonce de l’entreprise sujette à polémiques : des licenciements de masse, des mauvaises conditions de travail des salariés dans l’entreprise, un scandale financier, un problème d’hygiène alimentaire etc.

Depuis l’avènement des réseaux sociaux, le bad buzz est pris très au sérieux par les entreprises étant donné la facilité pour un client de donner son avis au plus grand nombre et que cela devienne viral au point de ternir leur e-réputation.